L’entrepreneuriat des jeunes par l’approche chaîne de valeurs agricoles, une innovation

Des Primo Entrepreneurs Individuels de la filière animale de deux régions du Togo bénéficient des séances pratiques sur le terrain

7
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on telegram
Telegram
Share on whatsapp
WhatsApp

Il s’est tenu du 30 mai au 5 juin 2021, une mission de supervision et d’appui aux Primo-entreprises Individuelles de la filière animale dans les régions de la Kara et Savanes et animateurs qui les accompagnent sur le terrain. La mission a été conduite par un expert en élevage de l’AGAIB-Centrale.

Cette mission de supervision, l’une des missions assignées à AGAIB Centrale a pour but de contribuer à l’amélioration d’appui et d’accompagnement des primo-entreprises jeunes d’élevage dans les deux régions concernées.

Préalablement à la mission, le Projet d’Appui à l’Employabilité et l’Insertion des Jeunes dans les Secteurs Porteurs (PAEIJ-SP) a en collaboration avec l’Agence d’Appui aux Initiatives de Base de la Région Centrale (AGAIB-C) a organisé un atelier de mise à niveau de ses animateurs de terrain.

Cet atelier qui s’est tenu à Sokodé du 23 au 26 mars 2021 et avait pour but de renforcer les connaissances et les compétences des animateurs à des appuis techniques aux primo entrepreneurs individuels et groupements/coopératives des trois régions couvertes (Centrale, Kara et Savanes) qui évoluent dans les chaînes de valeurs agricoles des petits ruminants (ovins et caprins) et volailles (pintade et poulet local).

Suivant la chronologie des actions menées, la mission de supervision vient donc à point nommé, car elle va servir de cadre de pratique aux bénéficiaires de la formation. De ce fait, moult de ces primo entrepreneurs individuels et groupements ont manifesté leur intérêt aux différentes séances pratiques et techniques prévues au menu de la mission de supervision. Grande était, la satisfaction des experts en élevage de l’AGAIB-Centrale de voir les animateurs se mettre à l’œuvre avec une facilité déconcertante lors des exercices pratiques auxquels ils étaient soumis.

Parlant de la mission en elle-même, elle a consisté essentiellement à visiter les bénéficiaires et acteurs, individuellement ou en petits groupes selon qu’ils sont proches ou éloignés les uns des autres. En particulier, un regroupement de deux à trois PEI avait été sélectionné pour optimiser les échanges.

Concernant les séances pratiques, elles s’étaient déroulées chez certains PEI qui avaient sur place apprêté les animaux. L’aspect matériel (pince Burdizzo, seringue, vaccin, déparasitant etc.), précise le superviseur, avait été assuré par le PAEIJ-SP.

L’équipe de mission était constituée de l’expert en élevage qui est accompagné, dans chaque zone, par l’animateur et le responsable ou une personne déléguée de la PME.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *